Menu
Japon

Quatre temples et sanctuaires à visiter à Tokyo

Lors de votre séjour à Tokyo, vous aurez forcément envie d’y découvrir ses temples. C’est bien simple, il y en a presque à chaque coin de rue, qu’ils soient imposants ou minuscules, au milieu des buildings ou d’un espace vert. Et ils ne sont pas seulement là pour faire beau, ils font partie du quotidien des habitant.es qui s’y pressent au petit matin avant d’aller travailler, ou pour célébrer un événement heureux, un matsuri etc..

Il est impossible de tous les citer ou de tous les visiter lors d’un voyage à Tokyo, mais voici quatre beaux temples à découvrir en ville

À SAVOIR
> Si vous pouvez sans problème prendre des photos lors de vos visites, vous ne pouvez pas prendre des photos des divinités au sein des temples (c'est généralement indiqué par une image), pensez-y car ce n'est pas franchement respectueux de déroger à cette règle
> Vous pouvez acheter de nombreux souvenirs (qui ne sont pas des souvenirs à la base, c'est ce que les Japonais.es utilisent pour faire des offrandes, voeux etc) dans les temples et sanctuaires : tablettes votives, figurines, porte-bonheur etc.. C'est vraiment un beau souvenir à ramener et c'est peu onéreux (entre 100 et 800 yens) 
> Venez tôt pour profiter des temples et sanctuaires car ces derniers ferment tôt, entre 16 et 17 heures généralement ! 
> Pourquoi "sanctuaire" ou "temple" ? C'est tout simple : un sanctuaire est shinto, un temple est bouddhiste ! 

L’incontournable : le Senso-ji / Asakusa

senso ji tokyo
pagode tokyo
temple tokyo

Vous ne pourrez pas repartir de Tokyo sans être passé par le Senso-ji, le plus vieux temple bouddhiste de la ville (il date du VIIe siècle). Et certainement le plus imposant aussi.. En vous y rendant vous passez par des petites allées d’échoppes très sympathiques où vous pourrez acheter des souvenirs, à manger.. plein de choses ! Le Senso-ji est un lieu très touristique, ce n’est pas forcément ici que je vous conseillerez d’acheter des souvenirs, mais prenez donc un petit daifuku au passage !

Le temple en lui-même est vraiment impressionnant. Mais c’est tout un ensemble : on y trouve autour des jardins, des petits sanctuaires, une pagode.. C’est vraiment un très beau lieu ! Mais pour en profiter pleinement, levez-vous tôt ! Nous avons dû arriver un peu avant 9 heures du matin et le lieu était très calme, les échoppes n’étaient pas encore ouvertes. Vers 10 heures, quand tout ce met à ouvrir, les allées se remplissent très vite et le lieu devient alors bondé. Ça vaut partout au Japon : pour profiter d’un lieu touristique, ne faites pas la grasse matinée !

Ensuite, baladez-vous dans le quartier d’Asakusa, quartier traditionnel très sympathique mais très touristique. Je lui préfère personnellement Yanaka, plus tranquille !

Senso-Ji / 2 Chome-3-1 Asakusa, Taito City, Tokyo 111-0032, Japon / Ouvert tous les jours de 6 à 17 heures / Métro "Asakusa Station" (lignes Asakusa et Ginza)

Au milieu des building : Hie-Jinja / Akasaka

tokyo hie shrine
hie shrine tokyo

Au cœur du quartier d’affaires d’Akasaka, le Hie-Jinja est un sanctuaire shinto datant du XVe siècle. Perché au milieu des building, ce sanctuaire à vraiment un côté “iréel”. Un immense torii au bord de la route vous invite à vous y rendre. Puis une allée de torii entourent un escalier pour y grimper.

Et on se retrouve hors du temps. C’est paisible au cœur du sanctuaire, qui est très paisible. Et puis il y a les immeubles immenses qui nous surplombent et nous observent, vous y croiserez pas mal de salarymen venus décompresser le temps d’une prière.. Une sacrée expérience !

Hie-Jinja / 2-10-5 Nagatacho, Chiyoda-ku, Tokyo / Ouvert tous les jours de 5 à 17 heures / Métro "Kokkai-gijidōmae station" (ligne Chiyoda ou Marunouchi) ou "Akasaka-Mitsuke Station" (lignes Ginza ou Marunouchi)

Le calme au cœur de l’agitation : Meiji-jingu / Yoyogi

meiji jingu tokyo
tokyo meiji jingu

Le Meiji-Jingu est le sanctuaire shinto incontournable de Tokyo, il date pourtant du XXe siècle seulement. Mais il a une place stratégique pour les touristes : à Yoyogi, dans le quartier de Shibuya, non loin d’Harajuku... Et il se trouve également au sein du parc de Yoyogi, le poumon vert du quartier.

Alors après un passage dans le quartier beaucoup trop bondé et bruyant qu’est Harajuku (et la fameuse Takeshidori street), autant vous dire que ça fait un bien fou de mettre les pieds dans le Meiji-jingu ! Pour le découvrir, il faudra d’abord faire une petite balade dans le parc, passant sous d’immenses torii, devant des murs de tonneaux de saké.. Je ne vais pas vous mentir, c’est surtout la balade et l’environnement du lieu qui valent le détour, plus que le sanctuaire en lui-même. Il est joli évidemment, mais loin d’être le plus beau que l’on a pu voir lors de notre voyage.

Meiji-Jingu / 1-1 Yoyogikamizonocho, Shibuya City, Tokyo 151-8557, Japon / Ouvert tous les jours de 5 à 18 heures / Métro "Harajuku" sur la Yamanote Line. 

Mon coup de cœur : Nezu-Jinja / Yanaka

Terminons en beauté avec le plus beau sanctuaire que j’ai pu visiter à Tokyo (mais c’est purement subjectif) : le Nezu-jinja, fondé au XVIIIe siècle. Pour ne rien gâcher, il se trouve dans un des quartiers que j’ai préféré à Tokyo : Yanaka.

Je ne saurais pas vraiment quoi vous dire hormis que ce lieu est simplement magnifique, calme et reposant. On a l’impression d’être au milieu de nulle part, avec les arbres, les petits étangs, les allées de torii.. Mais non, on est toujours bel au bien au coeur de la capitale nippone !

S’il ne fallait en retenir qu’un, pour moi, ce serait clairement le Nezu-Jinja, un véritable havre de paix où on peut faire une pose au milieu d’une journée bien chargée à arpenter la ville

Nezu-jinja / 1 Chome-28-9 Nezu, Bunkyo City, Tokyo 113-0031, Japon / Ouvert tous les jours 6 heures à 16h30 / Métro "Sendagi Station" (ligne Chiyoda) ou "Nippori" (lignes Joban, Yamanote, Ueno-Tokyo)

Mes autres articles sur le Japon et Tokyo :

Pas de commentaires

    Laissez un commentaire