Menu
Food / Portugal

Portugal : où bien manger à Porto ?

Porto est une ville où les bonnes adresses où bien manger sont nombreuses ! C’est bien simple : j’avais envie de tout tester, car j’avais repéré beaucoup d’endroits avant de partir ! Mais on ne peut pas tout goûter en 4 jours, alors il faut bien faire des choix !

 
À savoir : pas trop de chamboulement par rapport à la France, les Portugais mangent sensiblement aux mêmes heures que nous le midi et le soir. Dans les bars il y a très peu de monde avant 23 heures. Au restaurant, pas possible de demander "une carafe d'eau du robinet" comme en France, ici l'eau est payante. Le pain est également payant. Si, quand vous arrivez à table on vous pose du pain et des petits trucs apéro, vous pouvez refuser. Car si vous y touchez, cela sera facturé (souvent 2-3€) ! C'est toujours bon à savoir !

• Saveurs portugaises

Café Santiago F

porto cafe santiago

On mange quoi ? Connaissez-vous la Francesinha ? Traduction : “la petite française”, car ce plat est directement inspiré du croque-monsieur. Mais comme dirait mon copain, c’est “le boss final du croque-monsieur”. Car au programme entre les tranches de pain de mie : trois viandes (saucisse, jambon, bœuf), du fromage.. le tout enroulé dans du fromage et entouré de sauce brune à la bière, avec des frites.

Le restaurant sert ce plat sous plusieurs déclinaisons, avec ou sans frites, avec un œuf en plus etc… Il y a d’autres plats à la carte mais clairement, on n’était pas venu pour ça !

Bref, le Café Santiago F est connu à Porto comme étant celui qui sert la meilleure Francesinha ! Tout prêt est aussi installé le Café Santiago, c’est le même patron, la même cuisine : c’est même le premier restaurant ouvert (en 1959), Café Santiago F a été ouvert pour répondre au succès de ce dernier, en 2011 ! Un troisième restaurant, le Café Santiago Da Praça a été ouvert en 2017 ; celui-ci est plus moderne mais la cuisine reste encore un fois la même.

C’est bon ? Mais… c’est absolument délicieux ! Je pensais vraiment que j’allais être écœurée par ce plat au bout de quelques bouchées, mais je voulais absolument le goûter. En fait, même si la Francesinha est en effet une bombe calorique, celle préparée par le Café Santiago ne dégouline pas de gras. Le pain de mie est moelleux et toastée, les viandes sont de qualité et pas grasses, la sauce est en juste quantité pour ne pas imbiber complètement le pain. Bref : je suis venue à bout de mon assiette et c’était bon !

En plus, le lieu fait très “diner à l’ancienne” et les serveurs sont vraiment hyper sympathiques. La femme qui s’est occupée de nous était aux petits soins malgré le monde qui affluait et on avait un peu l’impression qu’il y avait un côté très amical et familial avec la clientèle habituée (le lieu est très fréquenté par les locaux également).

Le prix ? La Francesinha classique, avec les frites, et à 9€25. Les plats tournent entre 8 et 10€ de manière générale. Même si c’est de la bière industrielle pas exceptionnelle, il faut absolument accompagner votre plat d’une Superbock, LA bière portugaise par excellence (entre 1 et 2€50 en pression selon le style et la taille). Il y a aussi des desserts, mais je doute que vous ayez de la place pour en prendre un… Nous avions payé 22€ pour deux plats et deux boissons.

Café Santiago F / R. de Passos Manuel 198, 4000-382 Porto / Ouvert du lundi au samedi de midi à 23 heures / Site / Instagram / Facebook

Casa Guedes

porto casa guedes
porto casa guedes

On mange quoi ? Une autre spécialité portugaise donc… des sandwichs au leitão (le cochon de lait). Casa Guedes est une véritable institution en ville depuis 1987, tenu par deux frères depuis des années (et une équipe bien enrichie depuis tellement le lieu a du succès). On y mange donc plein de sandwichs différents, au cochon de lait ou à la charcuterie, avec ou sans fromage. C’est simple, rapide et efficace ! 

C’est bon ? Divin, vraiment ! Alors attention quand même : c’est super gras. Mais la viande est franchement savoureuse, le fromage de brebis est crémeux et fondant. Et les frites fraîches maison sont juste une tuerie.

Le prix ? Les sandwichs vont de 3€ à moins de 6€ environ. Le “best seller” est donc celui au cochon de lait et fromage de brebis à 4€50 et l’assiette de frites fraîches est à 3€50 (nous en avions pris deux, mais une pour deux suffirait presque). Les boissons tournent autour de 1-2€. Nous avions payé 15€ pour deux sandwich et deux assiettes de frites.

Casa Guedes / Praça dos Poveiros 130, 4000-393 Porto / Ouvert du lundi au samedi de 10 heures à minuit et dimanche de 11 à 21 heures / Facebook

Aquele Tasco

porto aquele tasco
porto aquele tasco

On mange quoi ? Des petiscos ! À savoir, l’équivalent des tapas à la sauce portugaise ! Il y a beaucoup de choix, du plateau de fromage aux petits piments en passant par les viandes de cochon ou de poulet cuisinés différemment, des champignons et autres bouchées fries.

C’est bon ? Très ! De notre côté nous avions opté pour un plateau de fromages et charcuterie portugais, une très belle découverte. Du côté des petiscos, des poivrons, du cochon style “pulled pork”, des champignons… On s’est bien régalé, les quantité sont généreuses et beaucoup de choses sont préparées à la commande. Si le restaurant n’est pas dans un coin de rue très attrayant, l’intérieur est vraiment chaleureux.

Le prix ? Les petiscos vont de 3 à 6€ environ, comptez 12€ pour une planche de fromage et charcuterie. Les différentes boissons, bières, porto et autres vins sont aussi très abordables. Je crois que notre note s’est élevée à 26€.

Aquele Tasco / Rua de Fernandes Tomás 478, 4000-211 Porto / Ouvert du lundi au jeudi de 11 à 23 heures, vendredi et samedi de 11 heures à minuit / Facebook 


• Pour le goûter

porto mantegaria

Manteigaria – Fábrica de pasteis de nata

On mange quoi ? Tout est dans le nom, non ? Je suis une grosse fan des pasteis de nata, ces petits flans portugais savoureux ! Évidemment je ne pouvais pas passer à côté à Porto ! L’adresse qui est souvent recommandé, c’est le Café Majestic. Si le lieu a en effet l’air très beau, ça a surtout l’air très cher à cause de l’attrait touristique. Ici, on peut voir les équipes fabriquer sous nos yeux les délicieuses pasteis. Le lieu propose aussi la marque de café Delta Q, l’équivalent portugais de Nespresso. On peut venir bruncher, prendre un petit déjeuner, un goûter, un lunch rapide…

C’est bon ? Les pasteis de nata étaient encore chaudes, fondantes, croquantes sur le dessus. Franchement les meilleures que j’ai pu manger ! On n’a pas pu s’empêcher de venir en prendre à emporter avant notre départ de la ville ! Autre belle surprise: le chocolat chaud ! Je n’ai jamais vu un chocolat chaud aussi épais, l’aspect d’une crème, j’avais presque besoin de le mâcher ! Mais c’était divin et pas du tout écœurant.

Le prix ? Dérisoire, vraiment ! Les pasteis de nata sont à 1€ pièce et vous pouvez les prendre à emporter. Du côté des boissons, les expresso sont à 85cts environ, même chose pour les thés. Ensuite il y a le chocolat chaud, à 3€ et des boissons chaudes ou froides originales entre 3-4€ majoritairement.

Manteigaria – Fábrica de pasteis de nata / R. de Alexandre Braga 24, 4000-049 Porto / Ouvert toute la semaine de 8 à 21 heures / Facebook

porto noshi coffee

Noshi Coffee

On mange quoi ? Noshi Coffee c’est le salon de thé “healthy” et un poil hipster de Porto. Ces nouvelles adresses tendances ouvrent partout, et Porto n’échappe pas à la règle. Avec la richesse des plats portugais, c’est vrai que ça ne fait pas de mal d’avoir quelques options plus saines ! Ici on peut venir pour le petit-déjeuner, le brunch, le lunch, le goûter… On trouve des salades, des tartines, des gâteaux… avec beaucoup d’options vegan et végétariennes.

C’est bon ? Le lieu est sympa, lumineux, chaleureux, le service peut se faire en français et le matcha latte est bien puissant comme j’aime ! Avec des snickers vegan en accompagnement, parfait pour un petit goûter !

Le prix ? Très abordables ! Le menu du midi avec une soupe, un plat, une boisson et un café est à 9€. Comptez 3€ le matcha latte (et autour de 2-4€ les boissons “barista”) et 1€50 les snickers (autour de 3€ les desserts) et une quinzaine d’euros le brunch.

Noshi Coffee / R. do Carmo 11-12, 4050-011 Porto / Ouvert du lundi au samedi de 9 à 19 heures, dimanche de 10 à 19 heures / Site / Facebook / Instagram


• Un bon brunch

porto brunch zenith
zenith brunch porto
zenith brunch porto

Zenith – Brunch and cocktail bar

On mange quoi ? Du brunch toute la journée ! Cette autre idée du bonheur… Il y avait tellement d’adresses que j’avais envie de tester pour bruncher à Porto (dont Hungry Biker) mais on ne peut pas bruncher tous les jours non plus, soyons raisonnables.. Il a donc fallu faire un choix ! Et parmi toutes les adresses, Zenith est celle qui me faisait le plus saliver ! A la carte on trouve des œufs bénédictes, des pancakes, du banana bread, des porridge et divers toast. Avec plein de boissons “barista” et de nombreux cocktails avec ou sans alcool. Le lieu et les plats me font beaucoup penser à Greasy Spoon que nous avions adoré à Stockholm !

Le lieu est très prisé : nous sommes arrivées à 10 heures (ça ouvre à 9 heures) et il y avait déjà une file d’attente… mais nous n’avons même pas attendu 10 min avant d’avoir une table. Cela peut être plus long si vous êtes nombreux, surtout le week-end. En tout cas, ça n’enlève pas la bonne humeur de l’équipe (certains parlent Français) et le service est rapide (ça s’active en cuisine).

C’est bon ? Nous avons été très gourmands ! Une montagne de pancakes aux fruits, granola et confiture de lait pour moi, à la pâte à tartiner pour mon copain. Il a aussi craqué pour le banana bread et moi pour des oeufs bénédicte avec supplément bacon. En boisson : toujours un matcha latte pour moi (je ne m’en lasserais jamais). Les pancakes étaient délicieux, épais et moelleux et j’ai adoré la glace à la vanille dessus (alors que je ne suis pas un grande fan). Les oeufs avec le toast à l’avocat étaient très bon et le bacon savoureux : c’était copieux. Gros coup de coeur aussi pour le banana bread avec des bananes flambées (alors que je n’aime pas les bananes). Bref, une réussite de A à Z.

Le prix ? C’est je crois l’un des brunchs les plus chers de la ville. Les prix sont très corrects mais plus élevés que ce qu’on a l’habitude de voir à Porto. Nous en avons eu pour 34€ pour 4 plats et deux boissons. Les pancakes sont entre 6€50 et 9€, les œufs et toast autour de 9€ et les boissons entre 2 et 5€ environ.

Zenith – Brunch and cocktail bar / Praça de Carlos Alberto 86, 4050-158 Porto / Ouvert tous les jours de 9 à 19 heures / Site / Facebook / Instagram


• Manger japonais au Portugal

Gion Restaurante

On mange quoi ? Alors comme ça on va au Portugal pour manger japonais ? Et bien bravo ! Le fait est que l’on adore la cuisine japonaise et que l’on voulait manger quelque chose de pas trop lourd. Quand nous avons vu les avis ultra positifs du Gion Restaurante, dans une petite rue du centre-ville, on n’a pas hésité ! Ici on trouve évidemment des maki, sushi et autres california rolls. Mais aussi des soba, okonomyiaki, saumon teriyaki etc.. Nous étions presque seuls quand nous sommes arrivés au restaurant, autant vous dire que nous étions tranquille.

C’est bon ? Je pensais goûter mon premier okonomyiaki au Japon.. loupé, je l’ai dégusté à Porto et il était absolument savoureux ! Celui-ci était au poulpe, crevette et poireaux.  Je me suis régalée. Ensuite, j’ai goûté plusieurs maki et california, dont ceux à l’avocat et tempura de crevettes qui étaient vraiment mes préférés, fondants et plein de saveurs. Le saumon teriyaki qu’a pris mon copain était cuit à la perfection avec une sauce parfaite.

Le prix ? Plus élevé que les prix dont on a l’habitude à Porto, mais très correct par rapport aux restaurants japonais qu’on trouve en France, au vu de la qualité proposée ! Nous en avons eu pour 40€ pour une entrée, deux plats et la boisson.

Gion Restaurante / R. do Comércio do Porto 197, 4050-253 Porto / Ouvert du mardi au jeudi de 12h30 à 15 heures et de 19h30 à 23 heures, vendredi et samedi de 12h30 à 15 heures et de 19h30 à minuit et dimanche de 12h30 à 15 heures et de 19h30 à 23 heures / Facebook / Instagram


Mes autres articles sur le Portugal :

Pas de commentaires

    Laissez un commentaire