livres feministes
Lectures

7 livres féministes à lire absolument

7 novembre 2018

Quand je vous parle de lectures sur le blog, je mets souvent en avant des ouvrages écrits par des autrices, où le thème du féminisme est largement mis en avant. Ce n’est pas un hasard, je me construis petit à petit une belle bibliothèques d’autrices féministes car, bon sang, avec tous les auteurs masculins que je me suis farcie durant ma scolarité (j’étais dans une fac de lettres pour celleux qui ne le savent pas), il faut bien remettre un peu d’équilibre dans tout ça.

Et puis, au fil des années, c’est bien par les lectures que je suis parvenue à me déconstruire et étayer ma pensée et mon militantisme féministe. Voici donc une sélection de mes derniers livres “coup de cœur”, à mettre entre toutes les mains


Sorcières de Mona Chollet, aux Éditions La Découverte (2018)

sorcieres mona chollet

Pourquoi c’est génial ? La figure de la sorcière m’a toujours fasciné depuis que je suis gamine, alimentée par des séries comme Charmed ou Buffy. Puis en grandissant, je me suis rendue compte petit à petit de ce que cette figure représentait, de ce qu’elle avait subit. Mona Chollet remet les pendules à l’heure sur les chasses aux sorcières qui sont l’une des plus grosses tueries misogynes de l’histoire (entre 50.000 et 100.000 femmes tuées). Car les sorcières étaient en réalité des guérisseuses (qui, entre autres, aidaient les femmes à avorter), des femmes libres et indépendantes : bref, toutes les femmes qui n’entraient pas dans le moule de la société.

Avec cet ouvrage, Mona Chollet explicite la figure de la sorcières et tout ce qui en dépend. On évoque le choix de la non-maternité, la vieillesse refusée chez les femmes, le couple… C’est un livre vraiment riche et passionnant qui m’a appris pas mal de choses (alors que je pensais déjà être quand même bien informée sur le sujet) !

Après, il faut savoir que ce livre s’intéresse uniquement à la sorcière occidentale, en Europe et en Amérique du Nord principalement. Je serais curieuses d’en apprendre plus sur ce que représente la sorcière dans d’autres sociétés (africaines, asiatiques…). Si vous avez des suggestions d’ouvrages, je suis bien évidemment preneuse !

Sorcières, la puissance invaincue des femmes – Mona Chollet
18€ aux Éditions La Découverte


La bibliographie de Liv Strömquist

Les sentiments du prince Charles (2012)

Pourquoi c’est génial ? Ce premier roman graphique de Liv Strömquist s’intéresse aux relations amoureuses (principalement hétérosexuelles, même si certains schémas développés à la fin du livre concernent aussi les couples homosexuels). Et de mon côté, je n’avais pour l’instant jamais lu un ouvrage qui aborde les relations de cette façon et explicite des choses sur lesquelles je me posais des questions sans forcément mettre des mots dessus. L’autrice se questionne alors sur ce qu’est l’amour, comment il est perçu différemment et explicité différemment selon que l’on soit un homme ou une femme (toujours dans le cas d’une relation hétéro), ou plutôt selon que l’on ait été élevé comme un homme ou une femme. On a donc toute une réflexion sociologique sur le sujet et sur l’institution du mariage (et son rôle historique et social), basée sur des études, des exemples du quotidiens et “faits divers” amoureux de célébrités (dont, le Prince Charles).

Si l’autrice nous parle de Charlie Sheen, Einstein ou Mr.Big (dans Sex and the City) pour donner des exemples concrets à ses propos, il y a aussi énormément d’éléments sortis de la culture populaire suédoise. Et ne m’y connaissant pas du tout sur le sujet, c’est vrai qu’on peut passer à côté de certaines blagues et clin d’œil (mêmes si les références sont expliquées par la traductrice). Je ne dirais pas pour autant qu’il s’agit d’un défaut du roman, en tant que Suédoise il est normal que Liv Strömquist face des références à la culture et aux personnalités de son pays.

Les sentiments du Prince Charles- Liv Strömquist
20€ aux éditions Rackham

L’origine du monde (2016)

Pourquoi c’est génial ? C’est sans aucun doute mon ouvrage préféré de Liv Strömquist ! On y parle du corps des femmes : son histoire, ses tabous, sa sexualisation, pourquoi on veut que les femmes le cachent mais le montre en même temps. Bref, toutes les violences infligées au cours de l’Histoire dans le simple but de contrôler les femmes et leur corps. En réalité, je ne sais pas quoi vous dire de plus sur cet ouvrage, mais si vous devez en lire un seul de la bibliographie de Strömquist, c’est bien celui-ci !

L’origine du monde – Liv Strömquist
20€ aux éditions Rackham

feministes liv stromquist

Grandeur et décadence (2017)

Pourquoi c’est génial ? Ce livre est probablement celui qui traite le moins du féminisme. Liv Strömquist nous parle ici du capitalisme. Mais… en soit, il suffit de réfléchir deux minutes pour se rendre compte que la domination masculine et le schéma capitaliste de notre société sont liés. Alors, évidemment, c’est un thème qu’il est intéressant d’aborder ! Mais ne nous mentons pas, je trouve quand même que c’est l’ouvrage “le moins accessible” de Liv Strömquist, parfois un peu complexe quand on n’est pas connaisseur.euse ! Mais on garde toujours ce même ton cynique, de dérision et de sarcasme propre à l’autrice et que j’adore toujours autant !

Grandeur et décadence – Liv Strömquist
20€ aux éditions Rackham

I’m every woman (2018)

Pourquoi c’est génial ? Dernier né de l’autrice, ce roman graphique évoque ces femmes cachées dans l’ombre de leur mari/conjoint célèbre. Ces femmes d’artistes et de penseurs qui sont mis habituellement sur un piédestal dans les cours d’histoire et dans la culture populaire. Mais qui sont en réalité de grosses raclures misogyne (*pretends to be shocked*). Que ce soit Elvis Presley, Percy Shelley, Edvard Munch… Via ces portraits, l’autrice nous montre aussi comment et pourquoi ces hommes ont empêché leur femme de prendre une vraie place dans l’histoire de l’art.  Le titre de l’ouvrage n’est d’ailleurs pas choisi au hasard : “I’m Every Woman” est une chanson de Whitney Houston, une femme qui a vécu une terrible relation avec Bobby Brown.

Bref, Liv Strömquist rend ici hommage à ses femmes qui ont souffert en silence alors qu’elles n’auraient pas dû, en dressant la liste des pires “boyfriends” qui soit. Une nouvelle preuve (s’il en fallait encore une) que l’histoire est bien différente selon qui la raconte : en l’occurrence, celle qu’on nous raconte majoritairement, est contée par les hommes.

I’m Every Woman – Liv Strömquist
20€ aux éditions Rackham


Ces hommes qui m’expliquent la vie de Rebecca Solnit (2014)

feministes rebecca solnit

Pourquoi c’est génial ? Avec un titre comme ça, vous vous doutiez bien que j’allais me jeter dessus à sa sortie en France. Cet ouvrage, qui est un recueil d’articles, commence évidemment par le pourquoi du comment Rebecca Solnit en est venu à l’écrire. Quel est cet homme qui lui a expliqué la vie pour la énième fois, la fois de trop. C’est celui qui lui a expliqué le propre bouquin qu’elle a écrit, et qui s’est retrouvé choqué en apprenant qu’elle en était l’autrice. On entre dans le vif du sujet dès le départ et c’est tellement jouissif ! Car oui, absolument toutes les femmes se sont retrouvées face à un mec qui leur explique des choses qu’elles connaissent déjà et qu’elle maîtrisent mieux qu’eux.

Mais Rebecca Solnit ne parle pas que de ces hommes qui nous expliquent la vie, mais de plein d’autres problématiques liées aux femmes, comme les violences sexuelles, les violences conjugales… Même si avec tous les thèmes abordés, on en revient souvent à évoquer le patriarcat et les masculinités toxiques, puisqu’elles sont à l’origine des violences envers les femmes, quel quelle soit.

Mais quelques couacs: J’avoue que, ce qui m’a légèrement agacé à la lecture, c’est que Rebecca Solnit se soit sentie obligée de rassurer les hommes susceptibles de lire son livre à de multiples reprises. À base de “mais il y a plein d’hommes bien et tous ne sont pas des agresseurs” ; “enfin j’aime bien qu’on m’explique des choses mais pas des choses que je connais déjà” ; “rassurez-vous je connais des hommes bien, mon frère et génial”. Alors que, bordel : on s’en fout. Pas besoin de passer la pommade. C’est quand même évidemment que tous les hommes ne sont pas des violeurs, des meurtriers etc… Nous ne parlons pas ici des hommes en tant qu’individu propre mais comme un groupe social qui, on ne pourra pas dire le contraire, est à l’origine des oppressions envers les femmes.

Je regrette aussi parfois l’absence de sources. Rebecca Solnit cite des études, des chiffres mais ne donne pas la source en note. Alors que quand je lis ce type d’ouvrage, j’aime bien allé fouiner dans les études mises à dispositions. Malgré tout, j’ai tendance à faire confiance à l’autrice et je suis au courant de pas mal d’éléments qu’elle avance dans l’ouvrage, mais pour des personnes moins au courant, c’est dommage.

Ces hommes qui m’expliquent la vie – Rebecca Solnit
16€ aux Editions de l’Oliviers


Vagin Tonic de Lili Sohn aux éditions Casterman (2018)

Pourquoi c’est génial ? Ah le vagin, la vulve, le clitoris et toute autre partie du sexe dit féminin, en voilà un sujet encore totalement tabou en 2018. Que ne fut pas ma joie de découvrir de plus en plus dans les librairies, des ouvrages l’évoquant. C’est en dessin que Lili Sohn parle du vagin et tout ce qui va avec. Des explications techniques (règles, cycle, fonctions) à l’histoire qui l’entoure, on passe en revue une bonne paire de sujets.

Vagin Tonic est un ouvrage très agréable à feuilleter. C’est beau, bien construit et l’humour un poil cynique de Lili Sohn ressort à merveille. Il est plutôt centré sur les personnes cisgenres même si Lili Sohn n’exclue en aucun cas les personnes transgenres : ce n’est juste pas son domaine “d’expertise” donc elle ne peut pas forcément entrer dans tous les détails.

Si le livre n’est pas forcément accessible pour les enfants, il peut sans nul doute se mettre entre les mains des adolescent.e.s de votre entourage !

Vagin Tonic – Lili Sohn
20€ aux éditions Casterman


D’autres ouvrages féministes à lire :

*les liens Amazon sont des liens affiliés

feministes livres

6
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
bibliblogueuseDorinelle NgambaanahaddictEvangeline Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Evangeline
Invité

Ta sélection est vraiment top. Je commence aussi à me constituer petit à petit une bibliothèque féministes et c’est chouette d’avoir des nouvelles suggestions.
J’avais déjà repéré Le livre de Mona Chollet sur les sorcières,car comme toi, la figure de la sorcière m’intéresse pas mal. Je ne sais pas si ça peut t’intéresser pour approfondir tes recherches sur le sujet mais j’ai fait un article qui répertorie des podcasts qui parlent de l’histoire de la chasse aux sorcières. en Europe et aux Etats-Unis.

bibliblogueuse
Invité

Il y a aussi “Le 2e sexe” de Simone de Beauvoir que tu pourrais ajouter à ta liste. Merci en tout cas pour ces titres 😉