Séries

The End of the Fucking World: un road trip british déjanté

25 janvier 2018
The End of the Fucking World. Avec un titre pareil, vous vous doutez bien que ça allait m’intriguer. On me promet un road trip teen totalement déjanté à base d’humour anglais et de wtf maîtrisé. Évidemment je fonce tête baissée vers cette nouvelle production Netflix (et Channel 4).


Synopsis: James, 17 ans, pense qu’il est un psychopathe. Alyssa, ne supporte plus sa vie et sa famille. Les deux se trouvent et décident de tout plaquer ensemble… dans un road trip un peu particulier !


Note : The End of the Fucking World est tiré d’un roman graphique du même nom (TEOTFW par Charles Forsman). Autant vous dire qu’après le visionnage de la série, j’ai très envie de lire ce roman !

Cet article ne contient pas de spoiler

 


The End of the Fucking World
J’ADORE les séries anglaises, c’est rare que je me lance dans le visionnage de l’une d’elles et que je sois déçue. En regardant The End of the Fucking World, j’ai réalisé que ça faisait beaucoup trop longtemps à mon goût que je n’avais pas regardé une vraie bonne production british. Car ils ont vraiment ce “truc en plus” que seuls eux savent faire. Ce cynisme parfaitement maîtrisé. Cet humour impossible à reproduire ailleurs. Et ce bon what the fuck des familles (ça m’a rappelé les meilleures années de Misfits !).

– Parlons un peu quand même de nos deux personnages principaux : Alyssa et James. On pourrait les trouver détestables quand on nous les présente, mais je vous assure qu’ils deviennent attachants en un claquement de doigts.

  • Je me suis un peu reconnue en Alyssa, énervée, blasée et arrogante. Un peu moi quand j’avais son âge. Ce personnage est tellement badass et déjanté sérieusement. Elle est imprévisible, drôle, débrouillarde, fragile parfois. Je l’adore vraiment (avec en prime un petit cours sur le consentement fort appréciable) !
  • James, lui (Alex Lawther, vu dans la S3 de Black Mirror), est quand même un poil angoissant au départ. N’oublions pas qu’il se présente comme un psychopathe à la recherche d’une personne à tuer. Mais James propose sans hésitation le plus beau character development de la saison et on a envie de le prendre dans nos bras !
  • Et avec ces deux là, on a un duo qui fonctionne à la perfection avec tellement d’alchimie entre les deux personnages. Ce qui est génial, c’est d’avoir à la fois James et Alyssa qui narrent leur road trip déjanté (évidemment, on pense à Bonnie & Clyde), on entend ce qu’ils pensent puis on entend ce qu’ils disent vraiment.

eunice teri the end of the fucking world

  • Autour de James et Alyssa gravitent de nombreux personnages secondaires qui sont franchement tous bons. Même ceux qu’on voit très peu comme Frodo et Clive Koch (coucou Anderson de Sherlock). Le duo d’enquêtrices, Teri et Eunice (coucou Gemma Whelan aka Yara Greyjoy dans Game of Thrones) est aussi intéressant et attachant (surtout Eunice). Ça nous permet aussi d’en savoir plus sur Alyssa et James grâce à la présentation de leur famille respective.

– The End of the Fucking World nous propose des plans absolument magnifiques. Sérieusement, la photographie est vraiment très belle : je pense notamment à la scène d’Alyssa et James dans les bois et la lumière qui passe entre les arbres. C’est parfois poétique, parfois cru, parfois attendrissant, parfois violent, mais toujours réussi. On met en scène le mal être adolescent, la passion, la folie… Un bonheur visuel vraiment (un poil edgy on ne va pas se mentir). A cela s’ajoutent flash angoissants qui nous “spoilent” des bribes des scènes à venir et des flashback sur l’enfance de James et Alyssa (là aussi angoissantes et parfois malaisantes et/ou tristes)

forest teotfw the end of the f***ing world
– Une esthétique qui s’accompagne d’une bande son aussi parfaite. Du vintage, du rock indé.. J’ai vraiment pris mon pied à mater cette première saison et j’avais envie de danser avec James et Alyssa. Ça m’a permis de découvrir plein d’artistes et de redécouvrir des classiques (Françoise Hardy svp). D’ailleurs, la BO devrait sortir en édition vinyle…!

– Mais c’est trop court ! 8 épisodes de 20 minutes : sérieusement ? On regarde cette saison en deux gros heures. C’est vraiment trop peu. Surtout que je trouve que le propos et la construction pourraient être intéressants dans un format de 40 minutes. Pour moi ça passerait sans soucis !


Malgré tout, je pense que The End of the Fucking World : on aime ou on n’aime pas. Pour moi, c’est le coup de cœur sans hésitation. C’est drôle, touchant, dur, barré, délirant, improbable, beau, triste, joyeux… Je suis passée par plein d’émotions en visionnant cette première saison.

Une deuxième saison ? Je ne l’imagine pas vraiment et j’avoue que ce road trip délirant est plutôt bon en one shot. Après, j’avoue que je me suis tellement attachée aux personnages que j’ai envie de savoir : c’est quoi la suite ? On reste sur des questions sans réponses qui sont assez frustrantes. Le réalisateur Jonathan Entwistle aimerait une deuxième saison pour James et Alyssa. Alors pourquoi pas !

THE END OF THE FUCKING WORLD
Si vous avez aimé The End of the Fucking World :

Crédit photos : Netflix, Channel 4

14
Poster un Commentaire

avatar
7 Comment threads
7 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
anahaddictPlouprettylittletruthSparkling L.Marine Le Puy des Livres Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Ciloucr
Invité

J’ai adoré cette série et je ne vois pas comment faire une saison 2 mais j’aimerai bien qu’il y en ai une!
Bises

Diane
Invité

Hello, j’ai beaucoup aimé ton article. Et je partage ton coup de coeur pour cette série. Je la trouve vraiment originale et bien produite, ils sont forts ces anglais ahah! Les acteurs sont tops et se complètent totalement. Bref une réussite!
Bisous xx

Julie Lou
Invité

Hello,
J’adore ton article qui décrit parfaitement ce que je ressens pour cette incroyable série. Je l’ai dévoré en l’espace d’une soirée et même si c’est assez simple pour certain avec ce format, et bien c’est plutôt curieux pour ma part qui n’est pas très sériphile.
J’en parle très vite également sur mon blog, car le coup de cœur est sincèrement puissant.
Belle journée.

Marine Le Puy des Livres
Invité

Je n’ai regardé que le premier épisode de cette série et je n’irai pas plus loin dans cette découverte. Je n’ai pas du tout apprécié ces deux personnages tellement atypiques qu’ils me sont apparus comme détestables.

Sparkling L.
Invité

J’ai adoré cette série! Tellement que je suis en train de rédiger un article dessus hahaha, tu m’as devancée 🙂

prettylittletruth
Invité
prettylittletruth

Je vais la commencer ce soir car elle a l’air top cette serie 🙂

Plou
Invité

J’ai bien aimé, mais pas non plus à la folie.
C’est original, mais je me trouve quand même avec un léger gout amer, je m’attendais à plus de psycho, avec la bande annonce

anahaddict
Admin

Oh bah je trouve qu’il y a quand même un bon level de wtf psycho dans cette série haha