neon mag
Lectures

Neon Mag : pourquoi je me suis abonnée ?

24 octobre 2016
Depuis gamine j’ai toujours beaucoup lu la presse. On va dire que ce n’est pas pour rien que je suis devenue journaliste. Je me souviens de mes abonnements de gosse à Jeune & Jolie, aux magazines de cinéma, du temps passé à la bibliothèque du collège à feuilleter la presse, et à examiner le journal local – dans lequel j’ai ensuite bossé – chez mes grands-parents. Bref, si je m’informe énormément via le numérique, j’ai toujours à cœur cette bonne vieille presse papier, là ou la télé m’indiffère et que j’ai tendance à mettre de côté la radio. Chacun son média privilégié, même si j’avoue me tourner principalement vers les magazines spécialisés…
Voilà un moment que j’achetais chaque mois le magazine Neon. Je me suis dit qu’il était quand même temps de m’abonner. D’autant plus qu’il m’est arrivé plusieurs fois de zapper un numéro. Bref, j’ai profité d’une jolie promotion pour m’offrir un abonnement annuel pour 20€ (soit 1,60€ le magazine, contre 3,70€ en kiosque). Outre le prix, je me suis laissée tenter pour tout un tas d’autres raisons…


Pourquoi j’aime Neon

  • Je ne saurais pas trop comment vous définir Neon. Un magazine de société, d’actualité, de reportage, de voyage, de lifestyle, d’humeur ? C’est un beau fourre-tout et c’est ça qui m’a plu de suite dans le canard.
  • Et c’est dans l’air du temps. Beaucoup de sujets me parlent et me concernent. Le truc en plus, c’est qu’ils sont souvent traités avec un côté un peu décalé, sans pour autant oublier le sérieux du propos.
  • Si pas mal d’articles me parlent, je découvre aussi des sujets assez insolites dont je n’avais aucune connaissance. Le reportage sur les “money slave” en est le parfait exemple. Ça peut paraître un peu putassier dit comme ça, mais il y a tout un reportage bien ficelé autour, qui fait que le sujet ne tient pas que par son titre.
  • Mais Neon, ce n’est pas non plus que de la rigolade. Des reportages et sujets sérieux, franchement intéressants. Du genre “J’ai passé 6 mois avec l’Action française” (si c’est pas l’amour du métier de s’infliger ça).
  • Au-delà du contenu, la forme me plaît également, elle aussi dans l’air du temps. La charte graphique et le design de Neon sont franchement chouettes. C’est dynamique, bien pensé, ça attire l’oeil et on a vraiment envie de rentrer dans les papiers.
  • Je trouve le prix franchement raisonnable, même avant de m’abonner. Car de plus en plus, j’en viens à mettre 6€ dans un magazine, et du coup, je ne l’achète pas à chaque parution. Ici, je trouve le prix de 3,70€ raisonnable et justifié.

neon magneon mag


Mes rendez-vous favoris

  • Les chroniques illustrées de Klaire fait Grr sont toujours un plaisir. J’adore vraiment cette nana qui aborde toujours divers sujets – souvent sensibles ou polémiques – avec beaucoup de justesse, d’humour, et en mettant toujours le doigt là où ça fait mal : injonction à l’épilation, l’horreur de Marineland, les personnes handicapées et le chômage, l’hypocrisie marketing d’octobre rose…
  • La chronique de Thomas Guénolé (politologue), “salauds de jeunes”, qui tape souvent dans le mille, avec plume aiguisée et justifications statistiques.
  • Les savoirs inutiles sont évidemment les plus utiles. J’adore les découvrir à chaque parution.
  • J’aime beaucoup lire les petites annonces amoureuses. Les portraits sont toujours plein de sincérité et présentent les personnes de manière légère et parfois touchante et/ou drôle.
  • La rubrique “Des chiffres et moi” intégrée récemment. Derrière les chiffres et les data, des personnes. Elles témoignent et un peu d’humain ne fait pas de mal du tout : vivre avec un bracelet électronique, être binational, être naturiste.
  • Le dossier principal me plaît assez souvent. Dans le dernier numéro où on traite du genre et des questions d’égalité (même si j’aurais aimé plus de témoignages de racisés) par exemple. J’avais aussi beaucoup aimé celui sur les réseaux sociaux et cette envie d’être célèbre (février 2016), celui sur la marijuana et l’hypocrisie ambiante (octobre 2015), ceux sur le phénomène du foodporn (septembre 2015) et à l’inverse sur l’overdose de vie saine (juillet 2016).
  • L’interview texto est assez fun. J’ai adoré la dernière avec Julien Doré. Mais je ne suis pas toujours convaincue.
  • La “Radio Rédac” est une façon très originale de présenter les membres de la rédaction à travers des musiques. C’est un élément qu’on avait d’ailleurs emprunté à Neon dans le magazine que nous avions fait dans ma formation en journalisme.
  • Les éditos sont toujours originaux et très bien pensés.

neon mag


Si j’achète régulièrement ou ponctuellement plein d’autres titres de presse, voilà pourquoi j’ai choisi Neon pour sauter le pas de l’abonnement – un sacré engagement cette fidélité non ? En y réfléchissant, c’est totalement le type de titre pour lequel j’aimerai écrire – si jamais la rédac passe par là, prenez ça comme un cri du coeur ! En tout cas, je vous invite cordialement à découvrir ce magazine si vous ne le connaissez pas et bien évidemment, à acheter de la presse (aussi car j’aimerai continuer à avoir du travail). En plus le prochain numéro s’intéresse aux années 90 et la Une fait déjà grandement envie !

Neon Mag

SiteFacebookTwitterInstagram

12
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
6 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
Emy BertauxEliseMamzelle LauraCommedansunlivreVesper L. Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Jules de NEON
Invité
Jules de NEON

Merci beaucoup pour le soutient ! :3
Jules le graphiste du magazine.

Vesper L.
Invité

Moi aussi j’achète encore beaucoup la presse et plus jeune, aussi (et comme toi, je voulais faire ce métier) 🙂 je lis parfois Néon, je lis de nombreux magazines, très diversifiés, déco, sciences, féminins, actus, etc… celui que je lis le plus souvent c’est ça m’intéresse, c’est toujours un plaisir de découvrir leurs sujets ! Quant à la une du prochain Néon, elle me fait sourire, je serai plutôt “team80’s” LOL

Commedansunlivre
Invité

C’est mon magazine préféré 😉

Mamzelle Laura
Invité

Merci pour ton avis Anaïs ! C’est un magazine que je n’ai jamais lu, ni même feuilleté… je pense que je vais me laisser tenter par celui du mois de novembre 😉

Elise
Invité

ça donne envie de le lire en tout cas 🙂 Très joli article

Emy Bertaux
Invité

J’adore ce magazine moi aussi, le côté décalé mais pourtant toujours d’actualités me touche. J’ai acheté les deux derniers mais je suis pas très abonnement (surtout à cause de mes revenus assez pauvre) j’adore toutes les catégories que tu as cités et j’adore surtout la rubrique de Klaire fait Grr et les savoirs inutiles ♥