Menu
Cinéma

L’irrévérencieux Deadpool

Deadpool, c’était clairement le film de la hype en ce début d’année. Je l’attendais depuis des mois, avec beaucoup trop d’impatience. Je ne suis pas très “super-héros conventionnel”, type Captain America ou Thor. Moi je les aime un peu dérangés, à la X-Men ou Gardians of the Galaxy. Du coup, avec Deadpool, on était au top du top puisque clairement : c’est l’anti-héros par excellence. Ce qui fait que, indéniablement, j’avais placé la barre très haut, avec une grosse peur d’être déçue. En voyant la bande-annonce et la promo du film, je me suis dit que j’allais m’éclater, mais en ayant toujours peur que le tout soit édulcoré.

Synopsis : Atteint d’un cancer très avancé, Wade Wilson subit de lourdes expériences (issues du même programme que Wolverine) censées lui sauver la vie avec en contrepartie, quelques super-pouvoirs. Mais l’expérience tourne mal et il se retrouve complètement défiguré, immortel et encore plus dérangé qu’auparavant. Désormais devenu Deadpool, il compte bien se venger de celui qui a détruit sa vie.

Note : J’ai vu le film en VF car AUCUN cinéma près de chez moi ne le propose en VO. Je suis toujours en colère avec l’industrie du cinéma en France, clairement. Bref, la VF est franchement dégueulasse. Avec mon copain, on s’est regardé avec désespoir dès que Deadpool a ouvert la bouche. Encore plus Francis : on aurait dit une parodie. Et puis franchement, sommes-nous vraiment obligés de coller la VF de Whoopi Goldberg (Maïk Darah) à chaque personnage de vieille femme noire ?

Cet article ne contient pas de spoilers


Les qualités

deadpool Ryan Reynolds
– Commençons par le commencement. Après l’horreur qu’était Deadpool dans X-Men Origins, quel bonheur de voir Ryan Reynolds s’éclater à reprendre le rôle et à lui rendre justice. Car clairement, le personnage est savoureux. Beaucoup ont mis en avant l’humour gras, sexuel et pipi/caca. Mais les gars, le personnage est comme ça, c’est fidèle ! Alors oui, si les bites ne vous font pas rire, passez votre chemin, définitivement.. Moi, j’ai bien ris, même si dans ma tête, je m’imaginais ce que pouvait être les blagues en VO et je me marrais encore plus. En tout cas, on voit le bonheur qu’a Ryan Reynolds à endosser le rôle et il le fait à la perfection. J’aime beaucoup cet acteur dont les précédents rôles ne lui ont pas rendu service (Green Lantern..). Mais il était par exemple très bon dans The Voices (que je vous conseille). On voit qu’il prend plaisir à jouer Deadpool et que le rôle était pour lui. Il est d’ailleurs rentré à fond dans le personnage en se barrant du tournage en volant un costume.

– Le film a un “petit budget”. Ouais, il faut croire que 58 millions de dollars, c’est un petit budget. Quand on le compare à d’autres Marvel comme Gardians of the Galaxy (170 millions), Iron Man (130 millions), Avengers (220 millions) et Ant-Man (130 millions), c’est en effet un petit budget pour un blockbuster. Et bien très franchement, je ne l’ai pas ressenti dans le rendu final. Dès le début on attaque fort avec une scène d’ouverture qui a bien de la gueule. Et au final, on ne nous blinde pas la gueule de CGI, et ça me plaît bien. Même si du coup, ils n’ont pu se payer que deux X-Men… qu’on ne connaît même pas !

– Mais j’ai bien aimé le personnage de Negasonic Teenage Warhead, et j’espère qu’on l’approfondira un peu plus par la suite. Je trouve qu’elle a vraiment du potentiel ! Sinon, j’ai cru qu’on allait encore nous refourguer du combat uniquement féminin entre et Angel Dust et Negasonic.. Vous savez, quand vous avez des personnages féminins bien badass mais qu’au final, elles se battent qu’entre nanas ? Genre Hit Girl et Mother Russia dans Kick Ass 2. Ouf, ce trope relou est évité de peu avec un combat bien épique entre Angel et Colossus. Merci.

Deadpool Negasonic
– Un autre élément essentiel des comics Deadpool, c’est la chute du quatrième mur. Wade Wilson a conscience qu’il est un personnage de comics et ne se gêne pas de le faire savoir et de taper la discute avec ses lecteurs. Fort heureusement, ce quatrième mur est aussi brisé dans le film et Deadpool nous interpelle régulièrement. Aussi, il en profite pour critiquer ouvertement le cinéma hollywoodien, le petit budget du film, les acteurs et les films de super-héros. “On va voir le professeur Xavier ? Attendez Patrick Stewart ou McAvoy ? J’suis paumé avec votre chronologie !” Tout ça est franchement savoureux, surtout pour moi qui adore les références méta (coucou Community).

– Et le film est blindé de références. Au cinéma, aux super-héros, aux Marvel, à la vie des acteurs également. On s’amuse à tous les répertorier dans notre esprit. Et j’ai vraiment hâte de revoir le film pour voir ce que j’ai loupé, aussi bien dans les dialogues que dans les décors.

– Vous commencez à connaître mon intérêt pour les soundtrack des films et celle de Deadpool est franchement réussie. Je trouve que toute la bande son colle bien à l’univers et à l’ambiance. Ça envoie du bois, c’est déjanté, on s’éclate. Angel of the Morning de Juice Newton qui ouvre le film (et le générique est vraiment bien fichu), Howlin’ for You des Black Keys, Mister Sandman de The Chordettes, Hit the Road Jack de Ray Charles, GDFR de Flo Rida (oui oui), le bourrin X Gon’ Give it to Ya de DMX et bien sûr Careless Whispers de George Michael ! C’est parfois très approprié, parfois totalement en décalage, mais toujours bien pensé. Sans oublier le rap de Deadpool, assez délicieux.

– Le costume de Deadpool est PARFAIT. Une vraie réussite.

– Le petit cameo de Stan Lee est toujours magique.


Les défauts

Deadpool Blind Al
– J’ai beaucoup aimé la relation de Deadpool avec Al, la vieille dame aveugle. C’est drôle et quand même un peu touchant. Sauf que, comme l’a souligné mon copain, cette relation est totalement édulcorée par rapport à la vérité. En réalité, Wade séquestre Al pour ne pas être seul. Dès qu’elle tente de s’échapper il se venge, non pas en la blessant directement mais en s’en prenant à ceux qui tentent de la sauver. Il les tue et les expose sur les murs de l’appartement. Mais elle reste une “alliée” importante de Deadpool. Bref, leur relation est bien plus complexe et du coup, particulièrement intéressante.

– Car Deadpool est extrêmement cruel et mauvais. Et ce n’est pas assez montré dans le film. On voit bien que le mec s’en fout de tout et qu’il flingue tout le monde sans trop de soucis, mais son but est romantique, amoureux. Du coup, on s’attache forcément au personnage. Personnellement, je pense que je me serais quand même attaché à lui. Wade Wilson est un personnage auquel on s’attache malgré nous, mais encore pas aussi profond qu’il devrait l’être.. Du coup, j’espère que ce sera accentué dans le deuxième film. Je peux comprendre que les producteurs aient voulu rester un peu “sage” pour pouvoir produire tranquillement.

Deadpool violence
– Et finalement, je n’ai pas trouvé le film si violent que ça. On nous l’a vendu comme quelque chose d’extrêmement sanglant et violent, mais pour moi s’est passé crème. Suis-je à ce point habituée à la violence sur mon écran ? Pourtant, j’avais eu un peu du mal avec cet aspect dans la série Daredevil. N’oublions pas que le film est interdit en Chine et a été rated-R au USA (interdit aux 17 ans et moins). Pour le coup, j’ai l’impression que c’est plus pour le langage et le côté sexuel plutôt que la violence (même si elle est présente).

– Le plot est finalement assez classique. L’histoire n’est pas non plus super originale et c’est Deadpool qui porte le film sur ses épaules. Le soucis, c’est que le gaillard est immortel et qu’il s’en fout de tout. Alors à moins de lui coller une motivation amoureuse, c’est difficile de lui trouver une autre ambition (je ne suis pas scénariste désolé). Toutefois, j’aime beaucoup sa relation avec Vanessa, qui est aussi tordue que lui. Et j’ai hâte aussi que son personnage se développe plus et ne soit pas seulement “la meuf de Deadpool”.

Deadpool Vanessa
– La construction du film dans la première partie, entre flashback et instant présent, je n’ai pas trouvé le tout très réussi. L’idée de base est sympathique mais c’était un peu brouillon et mal amené par moment. Pour le coup, ça aurait été peut-être plus sage de faire une chronologie normale et d’éviter d’être trop ambitieux là-dessus.

– Bon, parlons de Francis/Ajax, le grand méchant du film qui n’est.. pas très bon. Clairement, dans deux mois, je l’aurais oublié ce gars. Le personnage ne m’a pas du tout marqué car il est assez inintéressant et fade. Dommage, on ne fait pas le poids face à Deadpool. Pour les fans de Game of Thrones, l’acteur en question est Ed Skrein, le très mauvais Daario Naharis avant le changement de casting. Ouais, il était déjà mauvais là…

– Le film est trop court ! 1h40 ! On est tellement habitué à avoir des formats de 2h30 actuellement, que ça parait bien peu. C’est surtout qu’on en redemande et qu’à la fin on se dit “nooooon c’est déjà fini ?”

– Mais où sont les chimichangas ?! UNE HONTE !


Oui, je me suis éclatée en allant voir Deadpool même si plusieurs points auraient pu être améliorés. C’est un film bien barré, qu’on attend plus subversif par la suite. Car Deadpool est un personnage vraiment chouette, mais on l’aimerait plus sombre, cruel et déjanté. Du coup, j’attends évidemment la suite avec impatience !

giphy
Crédit photos : 20th Century Fox, Giphy

7 commentaires

  • Doriananas
    22 février 2016 at 16 h 42 min

    Malgré des défauts (quel film peut se prétendre parfait ?) j’ai vraiment adoré ce film, vraiment vraiment. Je suis contente qu’il t’ai plu aussi 🙂
    Je me suis éclatée au cinéma, ça faisait longtemps !

    Répondre
    • anahaddict
      22 février 2016 at 17 h 18 min

      Ouais moi aussi je me suis éclatée au cinéma, et comme tu dis.. c’est pas tous les jours haha Hâte de connaître la suite du coup 🙂

      Répondre
  • Deadpool VF
    22 février 2016 at 16 h 59 min

    Enfin un bon Marvel.

    Répondre
  • Margaux
    24 février 2016 at 11 h 21 min

    Ton article me conforte à aller voir le film, j’en entends tellement de bien ! Et puis comme on a pas mal de goût en commun, je te fais carrément confiance ! Ce qui me retient pourtant, depuis le début, c’est le type d’humour et le côté volontairement dérangeant de Deadpool. Je sais déjà que je vais être super mal à l’aise, que je vais passer la séance en *facepalm* sur le côté grossier du truc. J’aime l’humour baré, mais plutôt genre Cornetto Trilogy que Deadpool. Ca me désole de rater le côté blagues métas, parce que celle que tu cites avec Xavier est juste énorme ! Wade Wilson est un personnage qui concentre tellement de choses que j’aime pas, j’ai besoin de l’apprivoiser. En tout cas, je garde le film et ta critique dans un coin de mon esprit, au cas où je me décide enfin à le regarder 😀

    Répondre
    • anahaddict
      24 février 2016 at 12 h 14 min

      Haha oui je comprends que le personnage puisse rebuter quand on est pas forcément humour sale et graveleux. Après, ce n’est pas le type d’humour qui me fait forcément marrer habituellement à la télé et au cinéma (comme toi, la Cornetto Trilogy c’est carrément mon truc). Mais là c’est différent, Deadpool ce n’est pas que ça. Son personnage est assez complexe (même si comme je le dis, il mériterait d’être encore plus profond) et sa personnalité ne s’arrête pas qu’au fait de parler sexe, heureusement ! Et oui, les blagues métas sont vraiment savoureuses, c’est un des aspects que j’ai le plus apprécié ^^

      Répondre
  • Alexandre
    14 mars 2016 at 11 h 13 min

    Enfin j’ai pris le temps de venir lire ton article ! 😀
    C’est marrant ce que tu cites dans tes points positifs et que j’ai oublié d’évoquer dans le mien : Ryan Reynolds. Perso, j’ai un problème avec cet acteur, c’est physique je n’y peux rien, je n’aime pas sa tête XD Fort heureusement, il porte le masque assez souvent quand même …
    Ah et je suis choqué d’apprendre que le méchant, qui me pose aussi problème physiquement et en VF, était celui dans Game of Thrones … que j’avais déjà détesté avec ses cheveux longs ridicules 😀 Comme quoi …
    Il ne m’est pas possible de dire que c’est un mauvais film malgré tout, j’y ai passé de bons moments, de rires notamment, mais clairement il a été une déception pour moi, qui en attendait tellement plus 🙂

    Répondre
    • anahaddict
      14 mars 2016 at 12 h 19 min

      Ahah je ne connais pas énormément ce que fait Ryan Reynolds, mais il me semble être un bon gars :’) Surtout un grand fan de Deadpool qui s’est battu pour avoir le film qu’il mérité ^^
      Eh oui, c’est pas pour rien que ce méchant était mauvais, il l’était déjà dans GoT >< Moi il y a des choses qui m'ont déçue mais je me suis tellement éclatée et j'ai tellement hâte de le voir en VO surtout !

      Répondre

Laissez un commentaire