KOMA
Lifestyle

KOMA et ses vêtements en sérigraphie #Interview

17 août 2015
KOMA est une toute jeune marque de vêtements, créée par une de mes amies de lycée. J’ai de suite voulu vous en parler, d’une part car j’aime la collection en elle-même, mais aussi car je trouve le projet original. Margaux est étudiante à l’école supérieure de design de Troyes. Et pour son projet de fin de diplôme, elle a souhaité créer sa propre marque. Sauf qu’elle est allée plus loin dans la démarche en décidant de vendre réellement ses réalisations, et en continuant la marque dans l’avenir. Je l’ai donc rencontré pour discuter un peu de son projet, de sa mise en place, de ses ambitions…
La collection se présente en trois illustrations qu’elle a évidemment dessiné elle-même – Médusa, Narcisse et Dionysos -, déclinés sur deux produits, des tee-shirt et tote bag.


Quel était le thème de ton projet ? Et pourquoi une marque de vêtement ?

Le choix du sujet était totalement libre. Certains on fait un bouquin, du mobilier.. Il fallait juste faire transparaître une problématique au travers de notre projet graphique. Pour moi c’était quelque chose du genre “faire passer un message par un graphisme”. Après, j’avais l’idée de réaliser des vêtements depuis un moment déjà, donc c’était surtout l’occasion de me lancer.

Es-tu la seule à avoir souhaité continuer ton projet au-delà du diplôme ?

Non, d’autres étudiants tentent aussi de continuer leur projet, de le vendre. Je pense qu’on s’est tous tellement investi dans ce projet, ça nous a pris du temps, de l’argent et ça nous a passionné. Donc on a eu envie d’en faire plus, que de seulement s’arrêter à l’examen. Comme je l’ai dit, l’idée d’une marque de vêtements me trottait dans la tête depuis un moment. Je me suis rendue compte que c’était assez “simple” d’en créer une. On trouve des designs qui marchent super bien, alors que c’est une petite typo toute simple. Donc je me suis dit “pourquoi pas moi ?”
KOMA

Mais du coup, ça représente un gros investissement de ta part ?

Je dirais que ça m’a coûté environ 500 euros – pour l’instant -.. Tout a été à notre charge, on a eu aucune aide de l’école pour financer nos projets. Il m’a fallu la matière première, le matériel de sérigraphie, les encres et tous les packagings.. Comme mon copain, qui est dans la même formation que moi, a choisi de travailler aussi avec de la sérigraphie, on a pu partager les frais pour ce matériel, qui est vraiment très cher !

Parlons un peu de la marque en elle-même.. Quel message as-tu voulu faire passer ?

Ça fait un peu con de dire ça comme ça, mais c’est une sorte de petite critique de la société que je me fais personnellement. J’ai choisi une collection avec trois personnages – et toutes les prochaines collections seront ainsi -, qui transmettent tous une critique que je me fais. Prenons Médusa par exemple. Dans la mythologie grecque, celui qui la regarde se transforme en pierre. Et aujourd’hui, on voit des femmes nues absolument partout, à la télé, sur les affiches publicitaires, et ça ne dérange personne, c’est normal. Ça passe presque inaperçu. Pour Narcisse et Dionysos, je pense que c’est assez clair, enfin c’est dans le même esprit (rires).

Mais que signifie KOMA ?

Alors.. C’est très clair dans ma tête, mais j’ai un peu du mal à l’expliquer avec mes mots (rires). En fait, je pensais aux personnes qui sont dans le coma – c’est très joyeux -, et qui quand elles en sortent, se rendent compte des changements dans la société ou sur leurs proches. Alors qu’une personne totalement consciente passe souvent à côté de ces changements. À moins qu’on nous montre quelque chose et qu’on nous dise “regarde ça, avant on percevait les choses ainsi, mais maintenant ça a évolué de telle manière”, on ne se rend pas compte des changements. Il y a toujours une espèce de “déclic”. C’est ce que j’ai voulu expliquer.. C’est clair ou..? (rires)

Comment s’est déroulé le processus de création de ta marque ? Ça a dû te prendre du temps non ?

Eh bien, j’ai un peu traîné.. J’ai tout réalisé en un mois : le projet, la problématique, le graphisme, la création des vêtements, le packaging, le shooting, le site etc.. Autant dire que je n’ai pas dormi ! J’ai tout fait toute seule, mon copain m’a aidé pour la sérigraphie car il faut être deux. Sinon, j’ai eu de la chance de travailler avec de super personnes pour le shooting : photographe (BLOAWS’HOM photography), maquilleuse (Ella’s makeup brushes) et modèles, on fait le travail bénévolement, et le résultat est au-delà de mes espérances.

Tu me parles un peu de la sérigraphie ? Pourquoi ce choix ?

Je suis dingue de ce procédé d’impression un peu “alternatif”. Ça se fait manuellement, donc c’est vraiment moi qui fait le truc de A à Z. Ça offre aussi un produit en quelque sorte unique étant donné qu’on est jamais sûr du résultat qu’on va obtenir, il est toujours différent d’une pièce à l’autre. Alors oui il y a des petits ratés, des traits un peu cassés, mais je trouve que ça donne beaucoup de charme à l’objet. Sinon, pour tous mes packaging – le colis d’envoi, les étiquettes, les cartes -, j’ai fait de la linogravure. Encore une fois je débute, donc ce n’est pas parfait, mais je trouve cette technique très chouette également.

Comment vas-tu faire évoluer ta marque à l’avenir ?

J’ai des tonnes d’idées ! Déjà pour la prochaine collection ! Je resterais toujours sur – une espèce de “triptyque”, avec trois personnages. Ce ne sera pas forcément toujours la mythologie grecque, je pense aussi à la mythologie nordique. Si je peux caser un Thor quelque part, ça pourrait être sympa ! En tout cas, pour la prochaine collection, je vais sûrement collaborer avec une artiste qui va me faire les design. Ce n’est pas encore sûr à 100%, mais on a déjà bien développé l’idée.

Comptes-tu étendre ta gamme de produits ?

Bien sûr ! Pour l’instant je suis partie sur des basiques : le tee-shirt, le tote bag. J’ai choisi des tee-shirt unisexes car ça me dérangeait de dire “ça c’est pour les meufs et ça pour les mecs”. Mais j’ai l’idée de réaliser des tuto pour personnaliser le tee-shirt -le découper etc-. Sinon, je songe à faire des débardeurs, d’autres types de sacs, pourquoi pas sérigraphier des vestes en jean, faire des patch, des chèches etc.. Mais ce que je veux surtout, c’est créer mes modèles moi-même. Je veux que la marque soit faite main de A à Z et donc, coudre mes tee-shirt etc.. Là je n’avais pas le temps ni l’argent de le faire, donc j’ai acheté les tee-shirt et tote chez un grossiste. Enfin bien sûr, tout ça sera faisable si la première collection marche, si ça plaît aux gens.
KOMA KOMA

Quelle quantité as-tu réalisé ? Et au niveau des prix, ça me semble très abordable ?

J’ai une quantité très très limitée. Déjà pour des raisons d’argent, je ne pouvais pas me permettre d’acheter masse de stock si je n’arrivais pas à les vendre au final. Donc j’ai 10 tote bag de chaque modèle et 8 tee shirt de chaque modèles – deux dans chaque taille -. Pour l’instant les tailles L et XL ne sont pas en ligne sur le shop car je n’ai pas eu le temps de les sérigraphier, mais ça arrive ! Au niveau des prix, je ne voulais pas faire quelque chose de cher. Compte tenu du travail et de la petite quantité, on m’a dit que je pouvais vendre mes produits plus chers. Mais un tote bag à 25 euros, je ne l’achèterait jamais moi même, alors pourquoi le vendre à ce prix ?

On termine sur une petite touche “quels sont les artistes qui t’inspires” ?

Là encore, des tonnes ! Fortifem, un couple de graphistes parisiens qui fait des trucs vraiment chouettes. Le collectif A deux doigts est génial aussi. J’aime beaucoup les nouveaux artistes qui pratiquent la gravure. Je m’inspire aussi beaucoup de la culture tattoo avec l’Andro Gynette, Maud Dardeau.. La culture métal aussi. Après, je suis aussi très très admirative du travail de Gustave Doré et Alfons Mucha, mais je m’en inspire moins pour mes réalisations.


KOMA

BehanceInstagramFacebook

KOMA

Crédit photos : BLOAW’S HOM Photography – KOMA

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
deltreyliciousanahaddictVikie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Vikie
Invité
Vikie

Hello Anah, Bon de suite pour être franche ce n’est pas du tout mon style. Je cherche des choses plus féminines, mais j’aime cette démarche, cette vision des choses, pour le choix des thèmes mais aussi du nom de la marque. Le genre de petits trucs qui me parle complètement en fait. Et puis les tarifs sont plus que normaux, pas d’excès en étant trop cher ou trop peu cher/billig (désolé je suis en Allemagne et je ne trouve pas aussi facilement mes mots que d’habitude ^^). EN tout cas, aucune idée si ça continuera dans l’avenir, si ça pourra… Lire la suite »

deltreylicious
Invité

Sympa !